Accueil > Qui sommes-nous ? > Le mot du président
Edito

Cultiver l'humain au cœur de nos projets

Jean Yves Fouché

"Une entreprise repose sur des valeurs qui structurent notre vie en société. Le fait le plus évident est que les emplois n’existent que parce que les entreprises sont là pour les créer. L’entreprise donne du sens à la formation, à la nécessité pour tout homme aujourd’hui de vouloir élargir ses connaissances technologiques, mais aussi sociales voire même ethnologiques, par les échanges planétaires qu’elle alimente. Conscients des impasses créées par la seule quête du profit, une grande majorité des entrepreneurs développent au cœur de leur stratégie, leur responsabilité sociétale et environnementale.
La première richesse d’une entreprise est la personne humaine. Des valeurs émergentes comme la mixité sociale, comme la parité homme-femme, comme le développement durable et son corollaire, l’économie circulaire et collaborative s’imposent maintenant comme la colonne vertébrale de cette nouvelle politique d’entreprise.

 

Entreprendre Pour Apprendre est donc bien dans son rôle de formateur humaniste, en faisant prendre conscience aux jeunes de ces enjeux qui leur permettront dans leur vie d’adolescent d’abord puis d’adulte ensuite, d’assumer leur Autonomie, de garder l’esprit critique pour prendre de bonnes Initiatives, d’exercer enfin leur Responsabilité en toute plénitude, pour choisir leur voie.

 

Le point d’orgue d’une année EPA est le Salon des mini-entrepreneurs. S’y retrouvent tous les acteurs qui ont donné du temps à cette belle jeunesse qui expose fièrement ses réalisations. Et si vous interrogez les enseignants, les parrains, les membres de notre équipe EPA, ils trouvent leur plus belle récompense dans ces témoignages de vraies personnalités qui se sont révélées au cours de cette année. Noémie LEBOEUF, Benjamin LEBLANC, justifient parfaitement tous nos efforts déployés à leur seul bénéfice. Parmi tant d’autres rencontres marquantes, impossible d’oublier non plus Serge M’GOMA, directeur de production des « Ingénieux du Béton », expliquant à Yves AUVINET, Paul JEANNETEAU, Luc GUYAU, comment, avec force détails, ils avaient mené leur projet, scotchant littéralement Jean-Baptiste MEHRAND, son professeur qui l’avait connu très timide en début d’année.

 

Merci à vous, tous les jeunes pour votre belle reconnaissance et bon vent sur les chemins de l’aventure entrepreneuriale humaine."